Écriture & réflexes archaïques : dis-moi dans quelle position tu écris, je te dirai pourquoi…

Auto-observations

Avez-vous déjà pris conscience de votre posture lorsque vous écriviez ?

  • Comment orientez-vous votre feuille ?
  • Comment tenez-vous votre stylo ? 
  • Où se posent vos bras ? 
  • Comment votre tête est-elle orientée ? 
  • Etes-vous couché sur votre feuille ?
  • Où se pose votre 2emain ? 
  • Avez-vous l’envie de vous cacher un œil ? 
  • Que font vos pieds et vos jambes ? 
  • Votre écriture est-elle lisible et suit-elle la ligne ? 
  • Avez-vous des tensions dans vos doigts ou bien dans votre bras ? 
  • Serrez-vous les dents ?
  • Avez-vous développé la fameuse bosse de l’écrivain ? 
  • Respirez-vous librement ?

La bonne posture pour écrire

Une posture d’écriture correcte et mature demande un vrai engagement de tout votre corps. En effet, pour bien écrire, vous devez être disponible et installé des pieds à la tête. Idéalement, vous devriez :

– orienter la feuille en oblique (selon que vous êtes droitier ou gaucher) pour avoir la feuille parallèle à votre avant-bras qui écrit

– poser votre 2emain afin de stabiliser la feuille

– bien tenir le stylo

– avoir la tête orientée sur la ligne d’écriture

– poser et enraciner vos pieds au sol

– respirer librement au niveau abdominal

Les postures d’écriture incorrectes

Voilà, ce que j’observe le plus souvent dans mon centre d’ostéopathie & réflexes (www.osteopathie-et-reflexes.fr) ainsi que chez mes élèves lors de mes modules de formation Arc-en-flex. Chaque posture incorrecte dévoile des réflexes archaïques non intégrés. Vous reconnaîtrez peut-être votre posture ou bien celle d’un de vos proches. Et ce ne sont que quelques exemples. En séance réflexes, nous testons près d’une quarantaine de réflexes !

L’écriture engage tous nos sens !

L’écriture est une activité qui relève de l’acquis. En effet, l’écriture émerge à l’école ou à la maison à partir de 5/6 ans. Pour autant, cette performance volontaire dépend de la bonne intégration de programmes innés qui se sont développés au tout début de votre vie dans la matrice fœtale, lors de la naissance et surtout les 3 premières années de notre vie : les réflexes archaïques.

Pour une écriture optimale, vous devriez utiliser tous vos capteurs sensoriels : 

– vos yeux pour :

  • les fixer ou les bouger sur le papier à la bonne distance et de préférence sur la bonne ligne
  • pour maintenir votre tête stable et au juste tonus
  • pour voir clair et donner du sens à ce que vous écrivez

– vos oreilles (partie auditive) pour :

  • écouter les informations que vous devez prendre en dictée ou votre propre voix intérieure
  • sélectionner les bruits environnants et shunter le plus souvent en classe le bruit de fond

– votre oreille interne (partie vestibulaire) pour :

  • pour équilibrer et stabiliser votre tête et tout le corps 
  • pour écrire droit sur la ligne ou l’endroit choisi
  • pour rester statique su votre chaise

– vos capteurs proprioceptifs et tactiles pour:

  • tenir votre stylo
  • garder vos bras bien orientés sur le support d’écriture
  • enraciner vos pieds au sol
  • vous asseoir confortablement
  • être à l’aise dans vos vêtements afin d’être pleinement disponible

L’écriture dépend de la bonne intégration de vos réflexes archaïques

Les réflexes archaïques correspondent à vos premiers programmes sensori-moteurs. Ils forment votre base primordiale neurologique. Ils apparaissent très tôt lors de votre voyage en intra-utérin, ils vous aident à naître (le pédiatre les évalue lors de votre naissance pour voir si vous êtes en quelques sortes bien « câblés ») et ils vous accompagnent au moins jusqu’à 3 ans pour certains afin de vous permettre de passer d’une motricité réflexe (involontaire), à une motricité globale puis fine. 

Les réflexes archaïques coordonnent toutes nos activités motrices primordiales : le retournement dos ↔ ventre, la reptation, le 4 pattes, le 6 pattes, la marche mature…

Si vous rencontrez des difficultés d’écriture, il est encore temps de mener votre enquête en demandant à vos parents et en remontant les albums de photo de famille :

– comment s’est passée la grossesse de votre maman lorsqu’elle vous portait ?

– comment s’est déroulée votre naissance ?

– vous êtes vous retourné facilement du dos vers le ventre ? Combien de temps ?

– avez-vous fait du « ramper » comme un petit lézard ? Combien de temps ?

– avez-vous pratiqué du 4/6 pattes ? Combien de temps ? 

– à quel âge avez-vous commencé à marcher ?

Idéalement vous devriez avoir pratiqué au moins 6 à 8 mois de « vrai » ramper et de « vrai » 4 pattes ou 6 pattes (appui mains, genoux et orteils) pour bien intégrer les réflexes responsables de l’écriture.

Si vous avez manqué ou survolé ces étapes motrices, vous avez sûrement plusieurs réflexes archaïques immatures qui peuvent être la source de vos difficultés d’écriture.

Une séance réflexes pourra confirmer cela et vous accompagner dans l’intégration des réflexes en besoin. Trouvez un praticien réflexes près de chez vous : https://arc-en-flex.fr/index.php/annuaire/

Et d’un travail en équipe !

Les réflexes archaïques dépendent du bon état organique et fonctionnel de tous les capteurs sensoriels. De manière préventive et curative, il est primordial de travailler en équipe avec les professionnels spécialisés de ces capteurs  :

  • visuels : bilan préventif dès 8/9 mois, puis tous les ans chez ophtalmologue/orthoptiste 
  • auditifs et vestibulaires : bilan auditif possible chez un ORL dès la naissance
  • podaux : bilan possible dès la mise en place de la marche debout chez un podologue-posturologue
  • dentaires et occlusaux : orthodontistes fonctionnels dès 5/6 ans
  • proprioceptifs : ostéopathes/chiropraticiens pendant la grossesse, à la naissance, la première année de vie et de façon préventive au moins une fois par an

D’autres spécialistes pourront également rentrer en jeu dans le travail d’écriture : orthophoniste, ergothérapeute, psychomotricien…

Le remodelage des réflexes archaïques est un excellent travail pour retrouver un corps équilibré et disponible pour écrire. Par ailleurs, un apprentissage raisonné du geste d’écriture le plus efficace est également nécessaire. Le spécialiste en la matière est le graphopédagogue : c’est un professionnel qui propose une rééducation de l’écriture manuscrite grâce à un programme d’exercices personnalisés. J’ai eu la chance de former un groupe de graphopédagoques de l’association 5E (www.association5e.fr) l’été 2019. Cette formation « Module rouge Arc-en-flex spécial graphopédagogues » est reconduite cet été 2020. Renseignez-vous auprès de cette association.

Rédaction article : Bénédicte Cazals, Ostéopathe D.O. et créatrice de la méthodologie Arc-en-flex (www.arc-en-flex.fr).

Photos : Bénédicte Cazals

Assistante photos : Anne-Elisabeth CARAYON DURAND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *